La Société

Voila plus de 17 ans que l’équipe d’Alain ABEL & de Yannick Wong , formée de  jeunes Polynésiens, contribue à préparer, exporter et promouvoir cette épice rare, du bout du monde,destinée à des hommes de goût.

 

Avec amour, passion  et recherche de la perfection, notre équipe a su s’imposer dans l’expression d’un travail toujours mieux accompli, et ainsi, tirer le vers le haut les standards de qualité de la vanille Tahiti.

Généreuse, Sensuelle, délicate, raffinée…  merveilleuse ”.

La vanille de Tahiti, Alain Abel en parle comme d’un amour.

Bio express d'Alain Abel

27 mai 1966 : naissance à Toulon, puis enfance dans le Var

1991 : installation à Tahiti, en Polynésie

1995 : départ de Tahiti pour l’ile de Raiatea

1997 : début dans la vanille avec l’achat du 1er terrain

Il est de petits riens qui font basculer un destin. Pour Alain Abel, cela a commencé par “ un voyage magnifique aux Seychelles ” à la fin de ses études, qui lui a irrémédiablement donné le goût des îles.

La sienne sera Tahiti : à 25 ans, Alain s’y installe en tant qu’infirmier.  

Mais c’est 4 ans plus tard que son existence prend un tournant décisif, un jour de 1995. Alors qu’il passe devant l’échoppe d’une vieille préparatrice, Alain est littéralement happé par l’odeur de la vanille et fasciné par l’agilité avec laquelle la femme travaille la gousse. 

Coup de foudre… Puis coup de tête.

Deux ans plus tard, il acquiert le premier terrain destiné à accueillir les plantations de vanille, sur l’île mythique de Raiatea, berceau des peuples polynésiens. Ce n’est qu’un début.

Il faudra près de trois années de travail intensif pour transformer cette “ parcelle de jungle ” en ce qui deviendra le premier terroir de la vanille de Tahiti.

Alain mène deux vies de front : le jour, il travaille sans relâche la terre.

La nuit, il continue à exercer comme infirmier à l’hôpital de l’île.

Une expérience qu’il qualifie « décole de la patience et de la passion ”.

Au fil du temps, Alain met en place et forme une équipe de jeunes Polynésiens.

Plantation, lavage, triage affinage…

Alain est présent à toutes les étapes de la chaîne de fabrication de la vanille.

Sous sa direction, des centaines de milliers de gousses de vanille sont quotidiennement travaillées.

“ C’est une philosophie de la nature. Le travail de la vanille est artisanal, authentique.

Il s’agit de magnifier la vanille en la respectant ”, résume-t-il.

Tour à tour chef d’entreprise, artisan, commercial, Alain Abel a l’œil et la main sur tout.

En 2003, alors qu’à Madagascar – premier producteur et exportateur mondial de vanille les prix de la Bourbon flambent et que la production chute, Alain en profite pour faire découvrir la vanille de Tahiti.

La plupart des gens ne connaissent pas l’origine de la vanille,et savent encore moins qu’il existe une vanille de Tahiti très différente des autres “.

Sa spécificité ?

Sa gousse, qui est la seule à ne pas se fendre avant maturité,permettant

une récolte tardive au moment où les saveurs sont à leur paroxysme.

Un goût fleuri, avec des arômes de caramel et de chocolat et des notes très fraiches…

Quand on y a goûté, on ne peut plus oublier cette saveur unique.

Pour moi, c’est la deuxième perle de Tahiti ! “, s’enflamme Alain Abel. 

Convaincu de la qualité de son produit, Alain y va au culot et tape à la porte des grands chefs .

Audace payante, la plupart tombent lit­téralement sous le charme de cette vanille de luxe.

Aujourd’hui, la vanille de Tahiti d’Alain Abel est distribuée et utilisée partout dans le monde par de nombreux de chefs, de Guy Savoy à Joël Robuchon en passant par Alain Ducasse, Anne Sophie Pic ou encore Pierre Gagnaire

Ambitieux, Alain continue de cultiver la patience qui lui a permis d’en être là .

 “ Il reste encore beaucoup à faire pour faire connaître ce magnifique produit ”.